Le Tribunal correctionnel a relaxé un prévenu, assisté par le cabinet, de faits de violences conjugales.