Pour les avocats des prévenus jugés depuis lundi dernier, les preuves manquent dans ce dossier de réseau présumé de voleurs.

mes-baudry-reulet-et-secheresse-trois-des-12-avocats-de-la-defense-au-dernier-jour-des-debats-hier

Un dossier de 30 tomes, des milliers d’heures d’écoutes et de surveillances, une ordonnance de renvoi en correctionnelle de 130 pages, des réquisitions de plusieurs années de prison pour de nombreux prévenus… « Mais où sont les preuves ? », assène Me Maud Sécheresse, l’une des avocates des 22 personnes jugées depuis lundi dernier à Bordeaux pour être suspectées d’appartenir à un réseau mafieux de « Vory v Zakone » (« Voleurs dans la loi »), sévissant sur une grande partie du territoire français, entre 2011 et 2013. Lancée vendredi, la charge de la défense contre l’information judiciaire menée sur cette affaire n’a pas faibli, hier, au dernier jour des débats.

Lire la suite